Nos illustres

Dans cette rubrique sont mis à l’honneur les descendants de Pierre BALSAN (1807-1869) s’étant illustrés comme héros de la guerre ou de la résistance, comme chefs d’entreprise, ou dans tout autre domaine.

Héros des deux guerres ou de la résistance

Jacques BALSAN (1868-1956)

Il naît le 16 Septembre 1868 à Châteauroux,  Il épouse en juin 1921 Consuelo VANDERBILT, ex-Duchesse de MALBOROUGH. Il meurt sans descendance le 4 Novembre 1956 à New-York.

Pionnier du vol en Ballon

Il obtient le certificat N°9 de pilote de Ballon.

En septembre 1900, dans le  ballon “Le St Louis” (2 310 m3), gonflé au gaz d’éclairage, il  il reste 35 heures en air, du 16 au 18, Puis il établit un record d’ altitude le 23 septembre atteignant l’altitude de 8558 mètres.

Le 9 octobre 1900, dans le ballon “Le St Louis” il voyage 1345 Km de Paris à Opoczno (Pologne).

De 1900 à1908, il gagne de nombreux prix de distance avec différents ballons, à travers toute l’Europe, parmi lesquels le “Ville de Châteauroux”.

Pionnier de l’Aviation

Il obtient un des 1ers certificats de pilote d’avion (N°22 sur un BLERIOT), et également un des 1ers certificats de pilote d’hydravion. Jacques est l’un des 1ers clients de Louis BLÉRIOT, Il participe à l’expérience des frères WRIGHT à Biarritz. Lauréat de l’Aéro-Club de France, dont il est fondateur et Vice-Président de 1905 à 1921, il fonde en 1908 le prix de l’Aéro-Club pour la photographie aérienne. Dans son BLERIOT, en 1909 à Pau, il gagne le record de vitesse sur 5 km.

En 1909, il effectue le premier vol d’un « plus lourd que l’air » dans l’Indre, au dessus de Déols, sur un Blériot XI.

En 1910, sur un avion construit par lui, il gagne à Héliopolis de nombreux records de vitesse et de distance. La même année, il contribue à l’expansion des sports Aéronautiques, créant l’“Association Générale Aéronautique, une société de promotion du tourisme aérien, qui devient bientôt la “Ligue Aéronautique de France”, sous le patronage de l’ Aéro-Club de France.

En 1911, seul aviateur volontaire au Maroc, attaché au Maréchal LYAUTEY, il teste les capacités de bombardement aérien. Le 2 août 1914, il est mobilisé comme Capitaine, commandant une Compagnie aérienne à Belfort, et  est affecté comme observateur à la Compagnie aérienne du Capitaine Constantin Zarapoff. En Septembre 1914, en tant qu’observateur, il confirme le mouvement de l’armée Allemande vers le sud, contribuant à arrêter l’avance de VON KLUCK et à la victoire de la Marne.  En tant que Commandant dans l’Aviation Française, il conduit de nombreuses missions périlleuses. En 1918, nommé Lieutenant-Colonel, il occupe à Londres le poste de chef de la Mission “Air Force“, et est décoré par le gouvernement Anglais des médailles de St Michel and de St George. Avec W.K. VANDERBILT et Edmund GROS, il organise l’escadrille LAFAYETTE. Pendant la deuxième guerre mondiale, il rejoint les Forces Françaises Libres à Londres. Attaché au General COCHET, il prend part aux opérations de libération du sud de la France.

Pages: 1 2 3