Nos illustres

Dans cette rubrique sont mis à l’honneur les descendants de Pierre BALSAN (1807-1869) qui se sont illustrés comme héros de la guerre ou de la résistance, comme chefs d’entreprise, ou dans tout autre domaine.

Héros de la guerre ou de la résistance

 

Gérard de LA SELLE (1896-1917)

“ Gérard s’engagea an 13e dragons, se trouva vite au front, fut envoyé en 1916 à Saint-Cyr, en sortit aspirant, opta pour le

4e Cuirassiers et eut alors une courte permission à Châteauroux, où il prit son réel départ. Ses adieux d’alors me sont inoubliables. Nous, les benjamins, très impressionnés par son casque, ses gants blancs et son sabre, faisions cercle autour de lui sur la grande pelouse du tennis. Il était à la fois calme et résolu. Beau profil grec et yeux bleus, semblant refléter un peu du ciel qu’il ne quittait pas du regard en parlant, comme s’il l’invoquait.

Il nous disait sa confiance et sa foi. Nos armes prévaudraient. Et Dieu nous soutiendrait dans cette guerre, une revanche.

Quand il nous eut embrassés, une lame de fond de la fougue “La Selle” remonta en lui : Les Boches. . . Nous allons rentrer dedans comme dans du beurre !

Un beurre dur. Gérard soupçonnait-il qu’il allait périr à l’attaque du Moulin de Laffaux sur l’Aisne, les deux jambes coupées par un obus? Sa mort fut celle d’un paladin et d’un croyant. Transporté dans une carrière au milieu de ses cavaliers, qui l’entouraient à sa dernière heure comme nous à son élan, il récitait son chapelet, les hommes lui répondant. Sa voix faiblit progressivement, puis s’arrêta dans un souffle.“ (Extrait des “Vieux Jeunes du Parc“, de François BALSAN, pp 133-134).

Simon de LA SELLE, son neveu, inaugure une croix en son honneur, le 16 mai 2017, en présence de  Madame Agnès Thibault, Maire de Marcilly-en-Gault, du Général Beyer, président de la section départementale de la Légion d’Honneur, qui a prononcé un discours en commémoration du centenaire de la fin de la Grande Guerre, du Lieutenant-Colonel Pierre Morali représentant de la Délégation Militaire Départementale de Loir-et-Cher, accompagné d’officiers de réserves, de l’Abbé François d’Aigremont qui a béni la croix,  de Monsieur Rey, président départemental du Souvenir Français, accompagné de porte-drapeaux, des membres du Conseil municipal et des représentants des anciens combattants de Marcilly-en-Gault.  Il publie une plaquette à sa mémoire.